Un anonyme écrit une déchirante lettre à l’homme qui a abandonné son chien.




Un anonyme a publié une lettre déchirante sur un siteweb s’adressait à un mec qui a abandonné son chien devant un refuge afin de le faire tuer car il n’arrivait pas à s’en occuper.

Voici la publication(lettre ouverte) qui vous touchera droit au coeur:

Bonjour Jean. Vous ne me connaissez pas, et pour votre bien, vous feriez mieux de prier de ne pas avoir le malheur de me rencontrer un jour.
Comment puis-je savoir votre nom? Parce que les gens de contrôle des animaux m’a donné feuille de contrôle de Cacao. Vous savez, celle que vous avez remplie. Celle qui dit que Cacao est âgée de 12 ans et que vous l’avez depuis sa naissance. Celle qui dit que vous avez déménagé dans une maison sans animaux et ne pouvez pas prendre votre fidèle compagnon de 12 ans. Vous savez, celle qui dit que Cacao était une «vieille fille-douce et un merveilleuse compagne » Celle qui dit que vous aviez des fonds limités.
Voici la chose, Jean. Oh, je ne demandais pas si je peux vous appeler par votre prénom, mais Jean, mais je vais le faire. Je pourrais aussi vous appeler par un grand nombre d’autres noms, mais vous risquez de ne pas aimer ça. Quand j’ai vu les photos de Cacao sur le site Internet du refuge, je la trouvais magnifique… puis j’ai lu la description et ça m’a brisé le coeur.
Jean, j’ai eu une fois une chienne qui était si désagréable qu’elle a eu des ennuis pour avoir mordu un enfant au derrière parce qu’il lui tirait ses oreilles. Quand la ville a placé mon chien en quarantaine pendant 48 heures, j’étais prêt à quitter ma maison, quitter l’école, tout laisser dans en plein milieu de la nuit, tout sauf mon chien. Aucun chien ne doit être abandonné, Jean, aucun.
Alors, quand j’ai vu cette photo de Cacao, je ne pouvais pas comprendre pourquoi quelqu’un ferait ça à un être si cher, à un membre de sa famille, car oui Jean, les chiens sont notre famille. L’empathie s’est emparée de mon corps et je n’avais pas le choix d’aller courir et adopter ce chien Jean!
Quand je suis arrivé au refuge, Cacao avait un oeil rouge et une infection des sinus. J’étais tellement malade mais je suis allé au refuge de toute façon, parce que je craignais que la chienne soit terrifiée et allait être euthanasiée. Seul et effrayé. Je ne pouvais pas supporter cette idée même si elle n’était même pas encore mon chien.
Il a fallu deux jours d’antibiotiques avant de finalement comprendre pourquoi tu l’as jetée à la fourrière. Quelque chose me dit Cacao n’est pas devenue incontinente au cours de la semaine que tu l’as abandonnée à la fourrière et celle que je l’ai recueillie.
Il nous a fallu quelques semaines, Jean, mais nous avons finalement trouvé le dosage de médicaments nécessaires pour maintenir contrôler l’incontinence de Cacao. J’étais heureux, Cacao était heureuse et la maison était à nouveau propre.
Mais cela n’a pas duré très longtemps, Jean. Juste quelques semaines après son arrivée à la maison, elle descendit avec une pancréatite aiguë. Cela signifiait qu’elle avait besoin d’antibiotiques et de la nourriture spéciale, de la nourriture qui me coûtait 2,25 $ par boîte et elle pouvait facilement en manger deux conserves par jour. Mais ce n’était même pas la pire nouvelle qu’on a apprise chez le vétérinaire, Jean. Vous connaissez probablement la suite? À propos des tumeurs?
Ils ne pouvaient être certains que les tumeurs étaient à l’origine de la pancréatite, nous avons donc décidé d’adopter le plan « attendre et voir ce qui arrive »
Et je suis devenu de plus en plus convaincu que vous aviez abandonné votre membre de la famille parce que vous saviez qu’elle était malade. Vous saviez qu’elle avait un cancer et que vous ne pourriez pas ou vous ne vouliez pas se permettre de la traiter ou de l’aider. Mais ce qui m’a bouleversé le plus Jean, c’est que vous n’avez pas fait 20 minutes supplémentaires pour l’emmener au refuge de la Humane Society, un refuge sans euthanasie. Ou même de l’amener chez votre propre vétérinaire et la faire euthanasier sans cruauté avec vous, là, pour la réconforter.
Donc, pendant plusieurs semaines, je devais aller acheter de la nourriture chère pour Cacao, le membre de la famille que vous avez jeté comme une ordure. Le chien que vous avez abandonné.
Et nous avons attendu.
Pendant ce temps, Cacao est allée à la montagne. Elle a couru sur le côté d’une petite montagne, elle a vu des cerfs. Elle avait tellement de plaisir. Elle aimait tellement jouer avec mes autres chiens juste après qu’ils aient mangé. Elle était si mignonne. Mes garçons l’aimaient et l’ont vite acceptée.
Mais pendant tout ce temps, ces tumeurs étaient toujours là. Et la chirurgie était pas une option.
Cette semaine, le ventre de cacao a commencé à enfler. Je continuais d’attendre qu’il se calme, mais ce n’est pas arrivé, Jean.
Hier nous sommes allés faire des radiographie et le vétérinaire a constaté que les masses étaient trop grosses, son ventre était trop plein de liquide et il ne pouvait pas voir ses organes. Nous pourrions essayer de diurétiques pour éliminer le fluide, mais ça aurait été temporaire. Cela n’aurait rien fait disparaître. Et je ne voulais pas les derniers jours de Cacao soient pleins de médicaments inutiles qui la rendent maldae. Vous voyez, voilà la différence entre nous, Jean. Je me suis inquiété de la façon dont Cacao se sent. Je pourrais regarder dans les yeux et de voir le stress qu’elle a.
Donc, je l’ai rapporté à la maison et j’ai pensé que je lui donnerais quelques dernières bonnes semaines et je voulais la gâté.
Mais ça n’a pas tourné de cette façon, Jean. Il s’avère aujourd’hui était le dernier jour de Cacao.
Par contre, au lieu de mourir sur un sol froid dans un bâtiment froid avec des gens qui ne peuvent ou ne veulent ne pas donner la peine de la regarder, elle est morte dans mes bras. Je tenais la tête de votre chien dans mes bras et je chuchoté dans son oreille alors qu’elle est partie loin d’ici. Je lui ai dit ce qu’elle était une jolie fille. Je lui ai dit combien je l’aimais tout en la caressant au-dessus de son oeil.
Je me suis assuré qu’elle savait qu’elle était aimée. Je me suis assuré que mon visage était le dernier visage qu’elle voit, que ma voix était la dernière voix qu’elle entendait.
Vous pourriez vous demander pourquoi je vous raconte tout ça, Jean. Vous pourriez vous demander si je voulais juste que vous sachiez ce qu’est devenue Cacao.
Ce n’est pas le cas Jean, je vous écris cette lettre pour vous faire savoir quelle tas de merde vous êtes Jean.

J’ai pleuré tout le long, mais la dernière ligne m’a fait sourire! C’est parfait

 

Comments

comments