La mère embrasse l’assassin de sa fille au tribunal – voilà pourquoi c’est fantastique




Deux ans après que sa fille ait été abattue par un camarade de classe dans un bus scolaire, Ady Guzman DeJesus a pu rencontrer l’assassin de sa fille, Jordyn Howe, au tribunal. Puis elle a fait quelque chose que beaucoup trouvent difficile à comprendre. Elle a serré Jordyn et a accepté de plaider pour une peine moindre.

dy-1

Il peut être difficile d’imaginer comment un parent peut embrasser l’assassin de son enfant, mais Ady a vu la possibilité de donner à l’adolescent une chance au lieu de l’emprisonner à vie pour cette terrible erreur 

Jordyn a tiré accidentellement sur la fille d’Ady, Lourdes, quand il a amené le fusil de son père à l’école. Il l’a montré à ses amis dans le bus quand soudain un coup est partit et a touché Lourdes dans le cou ce qui a conduit à sa mort. La mère a insisté d’abord sur une sanction sévère, mais a changé d’avis quand elle a réalisé que Jordyn était seulement un enfant lors de cet événement et avait toute la vie devant lui. Ady a insisté plutôt pour qu’il soit placé pour un séjour minimum dans un centre de détention pour mineurs et sous condition que Jordyn, à sa sortie, fasse des conférences avec Ady sur le dangers des armes.

La décision d’Ady montre à quel point le pardon est formidable. Et bien que certains ne peuvent pas comprendre sa décision, le pardon est peut-être le seul remède pour des événements tragiques comme celui-ci. Nous saluons Ady pour son courage et son incroyable compréhension.

Comments

comments