5 astuces pour ne pas déprimer si vous êtes au chômage




Le chômage, ce n’est pas la joie et ça peut même devenir un cercle vicieux. Pas d’emploi, pas d’expérience. Pas d’expérience, pas d’emploi. Mais la clé, c’est de rester positive, pour ne pas sombrer dans les méandres de la journée pyjama-déprime.

1. Organisez votre journée

Oui, le chômage peut ressembler à des vacances… au début. Mais soyons honnête: il s’agit des pires vacances du monde. Alors plutôt que de se réveiller à midi, de traîner au lit jusque 14 h et de manger du chocolat jusque 15, organisez votre journée. « Demain matin, je vais courir, puis j’écris des lettres jusque 13 h, ensuite je vais faire mes courses et je relis mes lettres avant des les envoyer. J’aurais bien mérité un petit Spritz en terrasse après tout ça. » Ce planning vous permettra de ne pas broyer du noir. Dans le même style: évitez le syndrome de la robe de chambre et troquez votre jogging ou votre pyjama pour un jeans-t-shirt!

2. Prenez du temps pour devenir une experte

Promis, quand vous commencerez à bosser, les cours de néerlandais en cours du soir passeront sûrement à la trappe. C’est maintenant que vous devez profiter de votre temps libre pour devenir une employée de rêve, celle qu’on a envie d’engager fissa. Regardez les cours du soir qui existent, les formations de quelques jours… Prenez des cours d’anglais ou de flamand ou entraînez-vous sur des sites comme Wallangues. Lisez des blogs et des bouquins sur les sujets qui vous passionnent. Vous vous rendrez compte que cette période de votre vie n’est pas un « temps mort » et ça vous permettra de vous la péter grave en entretien d’embauche.

3. Prenez-vous un break

« Lol » me direz-vous. Mais rendez-vous bien compte que votre période de chômage ne ressemble en rien à des vacances, au fond. Niveau détente, on est même très loin du compte. Vous vous réveillez en pensant « offre d’emploi » et allez dormir en ressassant le mot « chômage ». Prenez-vous des vacances pour faire le plein d’énergie et d’ondes positives. Ok, vous n’avez pas ‘argent. Mais autorisez-vous à partir à la mer du Nord un week-end sans penser à votre recherche d’emploi, par exemple.

4. Générez des endorphines

Pour ça, faites du sport! Allez courir, marcher, nager, faites de la salle de fitness votre nouveau QG. En bougeant, vous secréterez des endorphines, soit les molécules de la bonne humeur.  L’antidépresseur 100 % naturel.

5. Visez large

Ce qui aide vachement quand on cherche du boulot, c’est de se dire que notre premier job ne sera sûrement pas notre dernier. Et encore moins le job de notre vie. Alors oui, les offres d’emploi ne correspondent pas pile-poil à votre boulot de rêve. Mais dites-vous bien que rien ne vous empêchera d’y rester juste une petite année, que vous apprendrez un tas de trucs et que le premier job ouvre souvent la porte à d’autres opportunités.

Comments

comments