Bientôt un pancréas artificiel pour les diabétiques de type 1.




Une entreprise irlandaise vient d’obtenir le droit de commercialiser un pancréas artificiel. Ce dispositif permettra de faciliter le quotidien des diabétiques de type 1.

Un pancréas artificiel pour calculer la dose d’insuline nécessaire

La science vient sans doute de faire un pas de géant dans le soin apporté aux personnes souffrant de diabète de type 1. L’Agence du médicament américaine (FDA) vient d’autoriser la commercialisation d’un dispositif baptisé « pancréas artificiel ». Le MiniMed 670G n’est autre qu’une petite pompe à insuline qui, grâce à un capteur sous-cutané, permet de mesurer instantanément le taux de glucose sanguin.  Une pompe permet ensuite à l’utilisateur de s’administrer lui-même la dose d’insuline qui lui est nécessaire.

Cette autorisation de mise sur le marché intervient après une étude clinique concluante menée sur 123 patients, adolescents comme adultes. Tous souffrent d’un diabète de type 1 et sont aujourd’hui porteurs de ce pancréas artificiel censé leur faciliter le quotidien.

La FDA demande encore quelques semaines de contrôle

« Ce dispositif peut fournir aux patients atteints de diabète de type 1 une plus grande liberté, puisqu’ils n’ont plus à surveiller constamment et manuellement les niveaux de glucose de référence et d’administrer l’insuline », a expliqué Jeffrey Shuren, l’un des directeurs scientifiques de la FDA.

Durant les prochaines semaines, tous ces patients seront toutefois soumis à un contrôle très strict pour vérifier le bon fonctionnement de l’appareil. Dans les faits, cette autorisation de commercialisation ne sera d’ailleurs officielle qu’à l’issue de ces tests, qui devront permettre de vérifier si le matériel n’est pas irritant pour la peau ou s’il ne provoque pas d’hypoglycémie. L’entreprise irlandaise à l’origine de ce dispositif compte sur une première commercialisation officielle aux États-Unis en 2017.

Source : .passeportsante.net

Comments

comments