La préparation facile du merveilleux miel à l’ail médicinal.




L’ail est utilisé en cuisine, mais s’avère très utile dans de nombreuses applications médicinales. Il peut aider à résoudre les rhumes, la toux, les maux de gorge et les infections des sinus. En utilisation topique, on traitera les infections cutanées.

Dans les pathologies chroniques, l’ail aide à réduire la glycémie et l’hypertension artérielle. Il est également utile pour traiter le paludisme et pour renforcer le système immunitaire et ainsi prévenir de nombreuses maladies. Il est célèbre pour son efficacité contre les vers. Je me souviens que ma mère en ajoutait dans tous ses plats.

L’ail frais est le plus puissant à utiliser en médecine, mais je ne fais pas partie de ceux qui peuvent manger une gousse d’ail crue, sans faire la grimace. Trop fort pour moi ! Je préfère le consommer finement haché, en petites quantités, cuit, ou confectionné en miel à l’ail.

Pour faire du miel à l’ail, à usage médicinal ou culinaire, c’est très simple.

  • Il faut un bulbe d’ail entier. Éplucher et hacher les gousses. Le hachage permet d’activer l’allicine – principe actif le plus puissant de l’ail –, qui est libérée seulement lorsque l’ail est haché ou écrasé.
  • Une fois haché, versez l’ail dans un bocal propre. Couvrir de miel.
  • J’ai utilisé du miel d’abeille bio (c’est fou qu’il faille préciser du miel de bonne qualité la plupart des miels de supermarché contiennent du glucose). Il faut un certain temps pour que le miel s’infiltre dans tous les petits interstices de l’ail haché, alors versez lentement.
  • Vous pouvez utiliser un couteau ou un cure-dent pour aider à évacuer les bulles d’air prisonnières dans l’ail haché.
  • Fermez le pot, étiquetez-le et datez-le avant de le placer dans un placard pendant 2 à 4 semaines, temps de macération.

A la fin de cette période, vous pouvez utiliser le miel avec ou sans l’ail qui se trouve dans le pot. La durée de conservation du miel à l’ail est de 3 mois. Vous pouvez le prendre à la cuillère ou l’ajouter au thé si vous avez une toux, un rhume ou un mal de gorge.

Source : remèdes de grand mère

Comments

comments