Le secret pour garder une peau jeune




Pour la première fois, des scientifiques ont identifié l’enzyme responsable de la jeunesse de la peau. Une découverte qui pourrait bouleverser les recommandations anti-âge actuelles.

Beautiful woman looking in the mirror in the morning and smiling

Quelle femme ne rêve pas de garder une peau jeune le plus longtemps possible ? Des scientifiques de l’Université de Newcastle viennent de faire une découverte qui pourrait les aider. Ils sont en fait parvenus à identifier l’enzyme responsable de la jeunesse de la peau, appelée « Mitochondriale Complexe II ».

Les chercheurs ont mesuré son activité dans la peau de 27 sujets âgés de 6 à 72 ans et ont constaté qu’elle diminuait de manière significative avec l’âge. Or, « cette enzyme est la charnière entre deux moyens importants de faire de l’énergie dans nos cellules et une diminution de son activité contribue à la diminution de la bio-énergie dans le vieillissement cutané » a commenté le Pr Mark Birch-Machin, spécialisé en dermatologie moléculaire à l’Université de Newcastle et auteur de l’étude.

« L’espoir de contrer les signes du vieillissement »

« On a longtemps pensé que les mitochondries jouaient un rôle important dans le processus de vieillissement mais leur rôle exact était resté incertain, a poursuivi le Dr Amy Bowman qui a participé aux recherches. Notre travail nous aide à comprendre comment ces structures cellulaires vitales peuvent contribuer au vieillissement de l’homme, avec l’espoir finalement de cibler spécifiquement les zones de mitochondries dans une tentative de contrer les signes du vieillissement. » Pour le Pr Birch-Machin, la découverte de ce biomarqueur pourrait faciliter le développement de traitements et de crèmes cosmétiques capables de contrer la diminution de l’activité de l’enzyme et de redonner à la peau son aspect lisse et repulpé.

Plus largement, les résultats des chercheurs pourraient aider à mieux comprendre le vieillissement des autres organes du corps et améliorer la prise en charge de certaines maladies liées à l’âge, y compris le cancer.

L’étude a été publiée dans le Journal of Investigative Dermatology .

 

Comments

comments

Aimez notre page Facebook SVP!