Les 10 commandements de la séduction.




Il y a plus ou moins un an, ma collègue Nathalie Vancraeynest et moi, étions sous un arbre, lors d’une après-midi ensoleillée durant laquelle aucune de nous n’avait envie de travailler. L’idée d’un atelier « Je ne crois pas en mon capital séduction » a alors germé en nous. Cela fait donc un an que nous animons cet atelier et voici les enseignements que l’on en a tirés. Voici les 10 commandements de la séduction pour vous aider à libérer ce capital séduction qui sommeille en vous !

Faites taire votre petite voix saboteuse !

Vous savez, cette petite voix qui vous bloque, vous coince et vous paralyse. Elle n’est que le reflet de toutes vos croyances limitantes. Ne l’écoutez pas et pensez à vous libérer de toutes ces croyances.

Prenez soin de vous

Prendre soin de soi, c’est se donner le droit de s’occuper de soi, s’accorder suffisamment de valeur et de bienveillance pour se faire du bien. Un massage, une leçon maquillage, un bain, un rouge à lèvres,… Pensez à ces petits gestes qui, mis bout à bout, vont vous aider à augmenter votre confiance en vous.

Ouvrez les yeux

Si vous êtes du genre à ne même pas voir si quelqu’un vous regarde avec les yeux de la séduction, ouvrez les yeux ! Il est temps de marcher en rue la tête relevée, de comprendre les signes, les tentatives et les approches. Et quand vous en repérez un ne le remettez pas en question.

Enlevez l’étiquette sur votre front

Vous êtes-vous déjà demandé(e) quelle étiquette était collée sur votre front ? « N’approche pas je mords !! », « Pas la peine de te fatiguer » ou encore « De toutes façons, je n’y crois pas ». Votre énergie relationnelle est perçue par l’autre et ce que vous dégagez dépend aussi de vos croyances. Alors tentez d’identifier l’étiquette sur votre front et remplacez-la.

Appuyez-vous sur vos atouts plutôt que sur vos manques.

C’est l’évidence même pensez-vous, et pourtant… Nous sommes toutes et tous différents, pas tout à fait comme on voudrait être, trop ceci ou pas assez cela. Avez-vous déjà remarqué cette tendance à vous focaliser sur ce qui ne vous plaît pas et sur ce que vous croyez qu’il vous manque, plutôt que sur vos atouts ? C’est l’une des choses les plus frappantes lorsqu’on anime un atelier « Je ne crois pas en mon capital séduction ». Demandez-vous quels sont vos atouts et appuyez-vous dessus une bonne fois pour toutes. Si vous n’y arrivez pas, faites-vous tout simplement aider.

Créez votre rituel séduction

Les sportifs, chanteurs, conférenciers ont souvent un petit rituel (ou plusieurs). Il s’agit d’un moyen de se mettre en condition, d’allumer tous ses capteurs, de se concentrer,… Parfumez-vous, mettez ce rouge à lèvres que vous aimez tant mesdames, votre chemise préférée messieurs. L’important est que ce petit geste automatique vous fasse du bien et vous encourage.

Soyez-vous même

Le problème c’est que vous avez toute une série de croyances qui font que vous ne vous aimez pas tel(le) que vous êtes. Donc, peut-être avez-vous le sentiment de ne pas pouvoir être vous-même ? Vous avez reçu des messages, fait des expériences, tiré des conclusions et développé des croyances. Il faut balayer tout ça et être vous-même, donnez-vous ce droit.

Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des expériences.

Si vous avez peur de vous lancer parce que vous craignez de vous « prendre un râteau », changez votre regard sur les tentatives que vous faites.  Ce ne sont pas des échecs, ce sont des expériences. Et si votre tentative ne porte pas ces fruits, dites-vous :  « Et alors ? » et recommencez.  Combien de fois, lorsque vous appreniez à marcher, vous êtes-vous relevé en remettant un pas devant l’autre ?

Ouvrez-vous

Petit à petit, doucement mais sûrement, ouvrez-vous à la possibilité que vous êtes, vous aussi, séduisant(e), aimable, attirant(e), que vous pouvez, vous aussi, plaire. Si si, je vous jure ! Tout commence toujours par soi, c’est votre énergie que vous devez changer…

OSEZ !

Si vous devez n’en retenir qu’un, c’est celui-là. Si vous n’osez pas, rien ne se passera. Osez sortir un peu de votre zone de confort, même d’un millimètre. Que risquez-vous au fond ?

Je terminerai cette chronique en vous demandant ce que vous allez OSER, dès aujourd’hui, pour réveiller votre capital séduction et l’utiliser ?

Bonne semaine.

Comments

comments