Cinq astuces pour bien manger sans se ruiner.

4- Bien manger à petit prix : cuisiner sans sacrifier le plaisir !

Se régaler sans se ruiner c’est possible… à condition de cuisiner ! Pour remettre du goût et de la qualité dans ses menus et éviter de consommer des plats préparés. Les plats déjà cuisinés vendu dans les supermarchés sont généralement riches en sel, de qualité nutritionnelle médiocre et surtout plus coûteux.

Voici quelques étapes qui vous permettront d’allier santé et budget :

Etape 1 : Choisir les bons aliments

Pour ne pas sacrifier l’équilibre des repas, choisissez dans chaque famille d’aliment recommandé les « représentants » les moins chers. Quels aliments privilégier ?

  • Les œufs. Ils sont peu chers, constituent une bonne source de protéines et peuvent être cuisinés de mille et une façons.
  • Côté viande, préférez le porc, le lapin ou le bœuf en steak haché (à 5% de matières grasse). Attention aux lardons de porc et au bacon : riches en graisses et en sel.
  • Côté poisson, les conserves sont à des prix imbattables. Thon, maquereaux ou sardines accompagnent aussi bien les plats de pâtes que les salades.
  • Pour les féculents, misez sur des aliments simples et peu transformés. Haricots blancs et rouges, petits pois et surtout pommes de terre vous régalerons sans fâcher le porte-monnaie.

Etape 2 : Cuisiner de plus grandes quantités et congelez les restes

Le temps, c’est de l’argent ! Alors pour économiser, une solution consiste à cuisiner assez de nourriture pour plusieurs repas.

Quid du gaspillage et de la monotonie ? Vous ne souhaitez pas manger le même plat pendant une semaine et on vous comprend. Alors, congelez les restes ! Tous les aliments peuvent être congelés à l’exception des pâtisseries à base de crème, des gâteaux secs et des œufs. Faites bien refroidir votre plat avant de le mettre au congélateur.

Pensez aussi à noter la date de mise au congélateur. A titre indicatif, les viandes, poissons et le pain se conservent 3 mois tandis que les fruits et légumes pourront être consommés de 6 mois à un an après leur congélation. Attention : un produit décongelé ne peut être recongelé.

Etape 3 : Soyez créatifs !

Pourquoi jeter les restes alors qu’on peut leur donner une seconde vie ? Prenons par exemple les repas du midi au bureau, qui peuvent peser dans le budget à la fin du mois. Accommoder ses restes de la veille en salade ou dans un sandwich permet de faire une pause équilibrée et économique.

Les alliés des créatifs en cuisine ? Les épices et herbes aromatiques ! Herbes de Provence, basilic, curry, ou bien persil permettent de s’inventer des plats remplis de saveurs. Alors amusez-vous !

 Lire la suite 

Comments

comments