Du gingembre contre les nausées provoquées par la chimiothérapie.

Les dernières actualités de la recherche contre le cancer sont présentées pour Sciences et Avenir et en exclusivité par le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière.

La prise régulière de gingembre à petite dose pourrait diminuer de 40% les nausées induites par la chimiothérapie dès les premiers jours lorsqu’elle est associée à un traitement anti-nausées classique. Selon une étude présentée à la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), les 644 patients ayant consommé entre 0,5 et 1,5 g de gingembre quotidiennement pendant les trois jours précédents et suivants le traitement ont rapporté une baisse significative des nausées comparativement au groupe témoin. Cela correspond à une prise quotidienne d’un quart à une demi-cuillère à café de gingembre sous forme de poudre. Les doses les plus faibles étaient même les plus efficaces.

“Si nous arrivons à réduire les nausées dès le premier jour de chimiothérapie, alors les patients auront tendance à en avoir moins tout au long du traitement, se réjouit le Dr. Ryan, de l’Université de Rochester à New York et auteur principale de l’étude. Selon l’avis du Dr. Douglas Blayney, président de l’ASCO, “cette étude rigoureuse et intéressante dans le domaine des médecines complémentaires pourrait améliorer la qualité de vie des patients qui, à 70%, sont sujets à ces effets secondaires de la chimiothérapie.”

Source : sciencesetavenir.fr

Comments

comments