Saint-Valentin : comment lui montrer que je l’aime ?

En amour, il n’est pas si simple de montrer ses sentiments. D’autant que nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes choses. Certains sont plutôt cadeaux, quand d’autres attendent des paroles ou des gestes. Et vous, connaissez-vous votre langage d’amour ? Et celui de votre aimé(e) ?

 Pour le Saint-Valentin, Anna attendait secrètement un geste de son amoureux. Et espérait qu’il ait deviné le cadeau qui lui aurait fait plaisir. Le problème, c’est que Lucas n’était pas du tout cadeau ! “Et puis la Saint-Valentin, c’est commercial”, dit-il. Alors, il n’a pas bien compris pourquoi Anna a été si froide durant tout le week-end…

La difficulté, classique, attend tous les amoureux. Et pas seulement le jour de la Saint-Valentin. On peut en effet témoigner son amour à  l’autre de multiples façons, comme l’a montré l’Américain Gary Chapman dans un livre célèbre intitulé “Les langages de l’amour”.

Les différents langages de l’amour : paroles, cadeaux, soirées sympas

Pour toucher le cœur de votre Valentin ou de votre Valentine, vous pouvez employer :
Les paroles affectueuses et valorisantes : savoir dire à l’autre qu’on apprécie telle de ses qualités, ou ce qu’il a fait à tel moment ; savoir l’encourager, le remercier, et mettre de la douceur, de la tendresse dans notre façon de lui parler.
Les cadeaux qu’on choisit en se posant la question de ce qui lui fera vraiment plaisir, en fonction de ses goûts (et non des nôtres !!) pas facile car on a souvent envie d’offrir ce qu’on aime soi ! (Par exemple Paul s’est ruiné pour offrir à Julie la finale de la coupe du monde de rugby, mais ça a raté !)
Les moments de qualité qu’on passe ensemble : consacrer du temps à l’autre en lui donnant toute notre attention, faire une ballade, une activité qu’on aime. Particulièrement important quand on commence une relation pour apprendre à se découvrir.

Baisers, services, promesses

La tendresse physique : prendre la main de l’autre, le serrer dans nos bras, lui donner un baiser… Là encore, il y a tout un art pour poser les gestes qu’il faut au bon moment en respectant l’autre. Vouloir imposer mon désir si l’autre n’est pas prêt, c’est tout gâcher à coup sûr. Quant à lui dire : “si tu m’aimes, tu dois me le prouver” (comme j’en ai envie), ce n’est pas de l’amour, mais du chantage !
Les services rendus : toutes ces petites choses pratiques, ces petites attentions qui facilitent la vie de l’autre. Les couples qui vivent ensemble savent que l’amour, c’est aussi du concret !
La promesse d’une alliance : c’est le langage d’un amour mûr qui ose s’engager. C’est la plus belle preuve de confiance, même de foi en l’autre : c’est lui dire que je crois en lui, que je le choisis seul parmi tous et… pour toujours ? Pour ceux qui sont déjà plus avancés dans la vie de couple, ce langage pourra se traduire par la responsabilité de devenir père et mère ensemble : l’enfant n’est-il pas la plus belle parole d’amour qu’un couple peut s’échanger ? Mais une parole qui engage pour la vie entière.

C’est quoi ton langage d’amour ?

En fait, nous sommes plus ou moins sensible à chacun des langages de l’amour en fonction de notre éducation, notre histoire et notre caractère. On pourrait comparer cela à une langue maternelle. Si je suis français, je parle naturellement le français. Si on me parle chinois, je ne comprends rien.
C’est pareil pour l’amour : Si je me sens aimé lorsqu’on fait quelque chose pour moi, je vais être quelqu’un qui pense très spontanément à rendre service. Si on me dit quelque chose de gentil, cela va passer à côté : c’est comme du chinois, je n’ai pas compris que c’était de l’amour.
Donc des vrais amoureux vont essayer de comprendre dans quelle langue l’autre parle, et surtout… apprendre à lui répondre ! Alors, c’est quoi ton langage d’amour : les cadeaux ? les moments de qualité ? la tendresse physique ? OK, bien reçu. Maintenant, que je connais ta langue, je vais pouvoir enfin communiquer vraiment avec toi et te faire comprendre que je t’aime.

Apprendre de nouvelles façons de dire je t’aime

Courage ! Cela demande des efforts de sortir de soi, de se taire un temps pour écouter et regarder l’autre, et de commencer à balbutier son langage à lui. Au début, on n’a pas forcément un super accent, on se sent un peu ridicule peut-être : pas facile pour quelqu’un d’économe de faire des cadeaux ; pour un pudique, d’oser une parole ou un geste tendre !
Mais nos efforts sont tellement touchants. Et quelle joie en retour de le rendre vraiment heureux, quelle richesse d’apprendre ainsi ensemble de nouvelles façon de dire “je t’aime”. Voilà, n’est-ce pas un bon plan pour que tous les jours de l’année (et de la vie…) aient un petit air de Saint-Valentin ?
Source : reussirmavie.net

Comments

comments